Concours

Concours

Prix Jeune Création 2022 — La laine de Demain

Le Campus des Métiers d’Art et du Design, Manufactures des Gobelins – Paris, en partenariat avec le Mobilier national et le Collectif Tricolor, souhaitait organiser un concours pour valoriser le travail des acteurs de la laine. Ces acteurs ont pour ambition d’améliorer la traçabilité et la qualité ainsi que d’accroître l’usage des laines françaises, tout en faisant la promotion des métiers et des savoir-faire de chaque maillon de la filière.

Le Mobilier national travaille, en effet, pour ses créations d’excellence (tapis, tapisseries, décors) à la relocalisation de ses consommations de lin, de soie et ou encore de laine. Les savoir-faire d’exception des manufactures du Mobilier ­national, et les vitrines dans lesquelles ses collections rayonnent, sont des opportunités majeures pour valoriser les initiatives locales et encourager le développement d’une nouvelle chaîne de valeur.

En France, 77% de la laine des 6,5 millions de moutons exclusivement élevés pour leur lait ou leur viande est exporté vers la Chine. Le coût de la tonte (1,50 € par mouton) est largement supérieur aux revenus de la laine, faisant de la tonte des moutons une perte pour les éleveurs.

Dans une démarche biodégradable, éco-responsable et renouvelable, des groupements d’éleveurs de moutons commencent à unir leurs forces pour valoriser, sur le sol français, la laine de leurs troupeaux. Le Mobilier national souhaite encourager ces initiatives.

La relocalisation de toute une chaîne de valeur sur un même territoire se heurte bien sûr à des défis majeurs qu’il faut accompagner dans une démarche expérimentale. C’est le sens du projet porté par notre institution : soutenir une filière trop longtemps affaiblie par la mondialisation et appuyer la renaissance de métiers, parfois disparus, indispensables à la renaissance d’une chaîne de valeur, comme les attrapeurs, tondeurs, ramasseurs, négociants en laine, laveurs, cardeurs, filateurs, retordeurs, teinturiers, tisseurs, tricoteurs, ennoblisseurs, confectionneurs, créateurs, distributeurs.

La dimension industrielle qui faciliterait l’utilisation créative de ces laines françaises dans les univers de la mode et du design n’est pas encore atteinte mais les premières pierres ont été posées. Ce concours souhaite mettre en valeur ces initiatives et les développer.

Trois catégories pour trois prix

Le présent concours offre 3 prix correspondant à 3 catégories


Le prix Fabriquer en laine
Réalisation d’un objet transformé utilisant comme matériaux principal ou iconique la laine et dont la finalité répond à un usage actuellement identifiable (vêtement, revêtement, cloison…). Le prototypage de l'objet doit pouvoir être réalisable à l’échelle 1 pour la phase finale du concours.


Le prix Transformer la laine
Réalisation d’une démonstration d’un procédé de transformation permettant de faire évoluer les usages du matériau laine. La proposition doit se distinguer des procédés traditionnellement mis en oeuvre dans la pratique industrielle ou manufacturière en apportant un bénéfice sur le plan environnemental ou social. Le procédé doit pouvoir possiblement être mis en oeuvre à l’échelle expérimentale.


Le prix Imaginer la laine
Réalisation d’un dispositif de communication digital, scénographique ou imprimé permettant de proposer de nouveaux usages ou de questionner les usages existants de la laine. Ce dispositif de communication doit être pensé à destination du grand public et des acteurs économiques impliqués dans la production et la transformation de la laine.